Sports

Handball – Les Louves éliminées de la Coupe de France au buzzer face à Fleury

Sans avoir grand-chose à se reprocher, Saint-Amand a été éliminé de la Coupe de France par une rugueuse équipe de Fleury, au terme d’un match serré (26-27).

Le buzzer a fait sa loi. A la mi-temps, il a sonné au moment même où Marketa Hurychova a fait passer Saint-Amand devant au score pour la première fois (16-15). Mais avant cela, les Amandinoises ont eu du mal à exister face à d’immenses gabarits habitués de la première division.

Il a fallu attendre un temps-mort de Félix Garcia, après même pas trois minutes et un 4-0 déjà encaissé, pour les voir se réveiller et enfin marquer. La demi-centre Karichma Ekoh (8 buts) et l’arrière droite Doungou Camara (6 buts) ont martyrisé une défense nordiste en difficulté dans le premier quart d’heure (7-11, 15’). Sans la gardienne Manuella Dos Reis, pas entrée en jeu et ni l’ailière Romane Frécon-Demouge, laissée au repos, les jeunes du centre de formation ont eu du temps de jeu. Dans les buts, Petra Marinovic s’est réveillée en fin de première période pour contribuer au retour des siennes (14-14, 26’).

Au retour des vestiaires, Marie Heranval l’a remplacé, se faisant très vite remarquer par un public qui a plusieurs fois scandé son nom dans les tribunes. Avec une prestation XXL (7 arrêts à 41% de réussite), elle a plus que contribué à creuser l’écart en faveur de Saint-Amand (18-16, 34 ; 23-20, 46’). Tout comme Clarisse Wild, désignée meilleure joueuse de la rencontre par le public. L’arrière gauche a été étincelante (5 buts) avec beaucoup de précision dans son jeu d’attaque et une omniprésence défensive. Ses duels ravageurs et la qualité de ses passes lui ont permis de trouver plusieurs fois une impeccable Maëlys Kouaya (4/4) en pivot.

Son harcèlement défensif et ses interceptions ont offert de belles solutions sur jeu rapide aux Amandinoises. Mais un money-time mal géré a laissé revenir les Fleuryssoises, pourtant frustrées de leurs imprécisions dans le match et égaliser à trois minutes du terme (25-25, 57’).

Dans une ultime possession, Saint-Amand a pris le risque de faire sortir Marie Heranval pour évoluer en supériorité numérique, mais a perdu le ballon. Cissokho l’a récupéré et tiré dans le but vide. Au même moment, le buzzer a sonné et pour la première fois en seconde période, Fleury passait devant au score (26-27).

Félix Garçia, entraîneur : «On a pris beaucoup de risques, notamment avec ce 7 contre 6 à la fin. On s’est mis dans une situation de championnat, en se disant qu’un match nul n’était pas un bon résultat, on a donc joué pour gagner. Hormis les cinq premières minutes, on a fait un bon match de travail très important contre une très bonne équipe. Beaucoup de filles du centre ont joué, même une fille du pôle et tout le monde s’est donné à 100%. Toutes les filles présentes sur la feuille de match et Laura Ingala travaillent avec nous depuis la reprise le 12 juillet. Leur travail mérite d’être récompensé et c’était une bonne occasion de le faire aujourd’hui. La fatigue s’accumule et les joueuses doivent être prêtes pour le prochain match.»

Noémie Barthélémy, capitaine : « On a besoin de tout le monde car on joue beaucoup de matches. Si on tire toujours sur les mêmes, elles accumuleront de la fatigue et celles qui travaillent toutes les semaines sans être récompensées décrocheront. Que tout le monde aie du temps de jeu, ça permet de concerner tout le monde pour que chacune réponde présente quand elle est sur le terrain. »

Christophe Cassan, entraîneur de Fleury : « On est un peu chanceux de revenir à la fin, mais on a maîtrisé le début de match. Les filles ont montré du courage et n’ont rien lâché. On rate aussi beaucoup de choses mais ça n’enlève rien à la qualité de Saint-Amand. C’est une belle victoire contre cette équipe qui je pense est meilleure que l’an dernier. Je n’ai jamais douté du caractère de nos joueuses. On a un enchaînement d’évènements et de situations qui font qu’on perd un peu la confiance, car on est dans les matches mais on rate les petites bascules. Je ne doute pas de la combativité de mon équipe qui souffre en étant dernière du championnat. Je suis convaincu que la lumière se fera sur notre audace car notre défense étagée fonctionne mieux que la 0-6. Cette victoire va nous faire du bien au moral. »

SAH-PH : Boulou 0/2, Boutrouille 2/4, Buzin 0/1, Chalmandrier 2/2, Gayet 0/1, Hurychova 4/5, Kouaya 4/4, Pellerin 2/3, Peltier 2/4, Pugliese 5/5 dont 2/2 jets de 7m, Wild 5/6. Heranval 7 Arrêts, Marinovic 5 Arrêts.

Fleury Loiret : Camara 6/6, Chambonnier 1/2, Ekoh 8/13 dont 3/5 jets de 7m, Gassama Cissokho 0/1, Le Blevec 2/3, Mumbongo 1/1, Perez Buforn 3/4 dont 1/1 jet de 7m, Sankhare 3/4, Techer 0/2, Tre (3/4). Vind 3 Arrêts, Toubissa Elbeco 1 Arrêt.

Le prochain match à domicile aura lieu contre la Stella Saint-Maur le samedi 20 novembre à 19h30 à la salle Maurice Hugot de Saint-Amand-les-Eaux, pour la 9è journée de D2F.

Florian Bigotte

Responsable de Scaldis.fr

Articles similaires